Brochettes de boeuf marinées

Avec l’été, nous prenons plaisir à faire des barbecues, dès que le temps nous le permets. Aujourd’hui, je nous préparé des brochettes de bœuf marinées. Les brochettes de bœuf, au même titre que les chipolatas, les côtes de bœuf et j’en passe, sont plutôt classique mais la marinade fait toute la différence !

Il est bien connu qu’il est extrêmement important de faire mariner la viande avant une cuisson au barbecue car, ainsi la viande est plus tendre.

Je remercie le blog Saveurs et fantaisies pour cette recette dont je me suis inspirée !

  • Préparation : 15 minutes
  • Cuisson : 10 minutes
  • Repos : au moins 1 heure
  • 300 g de rumsteck
  • 1 cuillère à café d’herbes de Provence
  • Quelques tomates cerises
  • 1 Courgette

Pour la marinade :

  • 2 cuillers à soupe d’huile d’olive
  • 4 cuillers à soupe de ketchup
  • 1 cuiller à soupe de sauce soja

Préparer la marinade en mélangeant tous les ingrédients.

Couper la viande en morceaux et la tremper dans la marinade pour que tous les morceaux soient imprégnés.

Coupes les tomates cerises en deux et la courgette en cubes.

Piquer dans les piques, en alternance, tomates, viande et courgettes.

Laisser reposer au frais au moins une heure puis cuire sur le barbecue au moins 5 minutes de chaque côté, selon la chaleur des braises.

Publicités

Roti de boeuf en croute

Trouver une idée de plat pour le réveillon, ce n’est pas une mince affaire, idéal signifiant, selon moi, bon, voire très bon, fin, léger, etc, etc.

Réaliser une volaille est toujours une bonne idée mais, chez nous, elle était déjà prévue pour le 25. J’ai donc eu l’idée du rôti de boeuf en croute. C’était excellent, et beaucoup plus rapide à réaliser qu’une volaille.

J’ai consulté énormément de blogs pour trouver la recette idéale et ai constaté que toutes les recettes de rôti de boeuf en croute se ressemblaient. J’ai donc suivi mon feeling pour réaliser cette recette.

Dans cette recette, le plus difficile est, je pense, la cuisson. Impossible de vérifier la cuisson de la viande avant sa découpe. Et le plus important : bien égoutter le rôti et les champignons avant de les mettre dans la pâte feuilletée, sans quoi la pâte va ramollir en cuisson.

  • Préparation : 20 minutes
  • Cuisson : 40 minutes

Pour 8 adultes

  • 1 roti de boeuf de 1,2 kg
  • 1 à 2 pâtes feuilletés, en fonction de la taille du rôti
  • 1 échalote
  • 300 ou 400 gr de champignons de paris
  • 1 poignets de champêtres ou autres champignons
  • 1 filet de jus de citron
  • 40 ml de vin blanc sec
  • 100 ml de crème fraiche liquide
  • 1 petit bouquet de persil
  • 1 cube de bouillon de légume

 

Dans une sauteuse, faire revenir le rôti, pour le colorer, sur toutes les faces. Réserver.

Faire fondre une noisette de beurre dans la même sauteuse. Y plonger l’échalotte taillé finement puis  les champignons coupés en lamelles. Faire revenir environ 10 minutes sur feu moyen.

Y ajouter le vin blanc pour déglacer puis la crème, le citron et le cube de bouillon.

Saler, poivrer et ajouter le persil.

Faire réduire la sauce au maximum, tout en mélangeant : il ne doit plus du tout y avoir de jus à la fin, afin de ne pas détremper la pâte feuilletée. Egoutter et laisser tiédir.

Dans un plat suffisamment grand pour accueillir le rôti, placer une feuille de papier sulfurisée. Beurrer la feuille.

Etaler la page feuilletée et y déposer le une couche de champignons, là ou sera placé le rôti.

Disposer le rôti sur les champignons et le recouvrir ensuite de champignons. Il doit y avoir des champignons sur et sous le rôti.

Refermer la pâte feuilletée afin que le rôti soit totalement enfermé. Coller les bords avec un peu de lait.

Déposer ensuite une fine couche de lait sur toute la surface de la pâte feuilletée pour obtenir une légère coloration en cuisson.

Préchauffer le four à 180 degrés puis cuire le rôti 40 à 45 minutes, pour une viande saignante (pour un rôti de 1,2 kg).

 

 

Pot au feu au Cooking Chef

Quoi de mieux qu’un bon petit plat mijoté avec ce froid ? en général, je fais plutôt le boeuf bourguignon ou la blanquette de veau maison mais, en faisant les courses, je suis tombée sur de la viande pour pot au feu et en ai profité. C’est un plat équilibré, complet, qui plait à toute la famille.

La cuisine au Coking Chef est un véritable plaisir car, une fois la cuisson lancée, il n’est plus nécessaire de s’inquiéter de la cuisson, et plus aucun risque de l’oublier sur le feu. J’ai utilisé la recette proposée dans le livre « Plats mijotés – dans la collection Cooking Chef ». Et rien à redire !

  • Temps de préparation : 15 minutes
  • Cuisson : 3 heures
  • 1 oignon
  • 2 poireaux
  • 1 navet
  • 4 petites carottes
  • 4 pommes de terre
  • 2 clous de girofle
  • 2 litres d’eau
  • 1 bouquet garni
  • 1 kg de macreuse (ou demander de la viande pour pot au feu)
  • Sel et poivre

Laver et éplucher les légumes
Piquer l’oignons avec les clous de girofle
Couper les poireaux en deux et les ficeler ensembles
Placer tous les ingrédients : viande (coupée en gros morceaux), légumes (sauf les pommes de terre), bouquet garni, eau, sel et poivre, dans le bol du robot.
Installer le couvercle antiprotection, et, sans aucun accessoire, régler la température sur 110 degrés, le minuteur sur 2h00 et la vitesse sur « mélange 3 »
Après ces 2 heures, ajouter les pommes de terres et cuire une heure de plus, toujours sans accessoire, à 100 degrés et vitesse « mélange 3 »
En fin de cuisson, retirer l’oignon et le bouquet garni pour servir.


 

Pour accompagner ce plat, j’ai fait une petite sauce tomate : faire fondre une grosse noisette de beurre puis ajouter 2 c. à soupe de farine. Mélanger génétiquement et ajouter progressivement environ 200 ml de jus de cuisson de pot au feu. Terminer en ajouter un coulis de tomate (environ 100 ml).
>> pour les quantités de la sauce, c’est de l’approximatif….

 

Tajine de boulettes de boeuf Keftas aux oeufs

Cette recette me fait penser aux vacances. Et pour cause… nous rendrons tout juste (ou presque car ça fait déjà un mois) de Marrakech où la cuisine est incroyablement parfumée et gourmande.

Je reviens systématiquement de vacances avec une recette dans mes valises 😉 Par exemple, il y a deux ans, j’avais appris à réaliser les bricks à l’oeuf en Tunisie et en Corse, l’an dernier, j’avais découvert la farine de châtaigne d’où mon pain à la farine de châtaignes ou mon gâteau à la farine de châtaignes. Vous avez compris l’idée…

Là, un cuisinier marocain m’a appris, lors d’un cours de cuisine, à réaliser cette recette de boulettes de boeufs Keftas aux oeufs. Au départ, je me suis dit : « bof, des boulettes ; on en fait aussi en France et je ne suis pas fan. » C’était sans compter sur les épices qui intègrent cette recette et qui changent totalement la donne.

Pour les épices et les quantités, c’est vraiment selon vos gouts. C’est ce qui est sympa aussi en cuisine : le feelling ! donc, n’hésitez pas à improviser en ajoutant une épice, un légume, etc.

Ce que j’aime particulièrement dans cette recette de boulettes, ce sont les oeufs, qui me rappellent un peu les oeufs mollets, bien coulants dans l’assiette. Un délice…

  • Préparation : 15 minutes
  • Cuisson : 20 minutes

Pour 4 personnes

  • 4 oeufs
  • 500 gr de viande hachée de boeuf
  • 2 tomates
  • 1 courgette
  • 1 oignon
  • 1 cuillère à café de cumin
  • 1 cuillère à café de curmuma
  • 1 cuillère à café de paprika doux
  • 1 pincée de poivre
  • 1 pincée de gingembre
  • 1 pincée de safran
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 pincée de sel
  • 200 ml de sauce tomate (approximativement, selon les gouts)
  • 2 cuillères à café de persil et de coriandre
  • huile d’olive et huile d’arachide
  • 20 cl d’eau et 1 cube or

 

Commencer par préparer les boulettes en mélangeant la viande hachée avec les épices, sauf la coriandre. Réserver.

Faire bouillir l’eau avec le cube or et la coriandre.

Couper en cube la courgette et les tomates.

Dans la sauteuse, verser un peu d’huile d’olive et un peu d’huile d’arachide. Faire chauffer.

Emincer l’oignon et le faire revenir dans cette sauteuse. Y ajouter ensuite la courgette et les tomates. Mélanger pour faire revenir sur toutes les faces.

Ajouter le bouillon puis la sauce tomate, le sel et le poivre.

Une fois la sauce bien chaude, ajouter les boulettes et les faire cuire environ 10 minutes. (trop cuites, elles seront vites sèches).

Deux minutes avant de servir, casser les oeufs dans la sauce et laisser cuire le blanc. Le but étant que le jaune reste coulant et ne se casse que dans l’assiette.

Servir avec de la semoule, par exemple.

 

Daube de boeuf

 

Le dimanche est un jour où je prends plaisir à cuisiner un petit plat en sauce, mijoté, à condition d’être levée tôt, ce qui est souvent le cas avec les enfants. Ce dimanche, j’avais de du boeuf pour bourguignon mais vu que j’en avais fait un 15 jours plus tôt, j’avais envie de varier les plaisirs. J’ai donc réalisé une sorte de boeuf bourguignon, mais qui finalement était plus proche de la daube. En tout cas, quelqu’en soit son nom, ce plat est excellent, la sauce avec une consistance parfaire, la viande bien cuite… A REFAIRE !

  • Préparation : 20 minutes
  • Cuisson : 3 heures

IMG_0076

  • 1 kg de paleron boeuf ou autre morceaux de boeuf pour bourguignon
  • 60 ml vin rouge (j’ai pris un Bordeaux aujourd’hui)
  • 2 cubes or
  • 2 oignons
  • 1 kg de carottes
  • 1 noisette de beurre
  • 1 gros filet d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 2 cc de concentré de tomate
  • 1 bouquet garni
  • 2 cs de farine

Eplucher l’oignon et le couper en rondelles. Eplucher l’ail et l’écraser. Et éplucher les carottes et les couper en rondelles.

Faire chauffer la sauteuse avec l’huile d’olive et le beurre. Y ajouter les oignons et l’ail. Laisser revenir 5 à 10 minutes en remuant constamment pour qu’il n’y ait pas coloration.

Ajouter les carottes.

Saupoudrer la viande de farine et ajouter cette viande dans la sauteuse.

Dans une casserole, faire chauffer 20 cl d’au avec les cubes or.

Verser le vin sur la viande et les légumes avec le bouquet garni, le sel, le poivre et le concentré de tomate.

Quand l’eau de la casserole arrive à ébullition et que le cube or est dissout, l’ajouter dans la sauteuse.

Mettre sur feu doux, recouvrir et laisser mijoter 3 heures environs. Remuer de temps en temps.

Servir avec une purée ou des pâtes fraiches, c’est vraiment excellent !

 

 

Samoussas au boeuf

A la maison, on est assez fan de samoussas. De ce fait, grosse pression ce soir quand je me suis décidée à en faire des « home made ». Mais, avec les bonnes épices et un beau pliage, vos samoussas n’auront rien d’enviables aux « traditionnels »…

  • Préparation : 25 minutes
  • Cuisson : 20 minutes

Samoussas au boeuf SAMOUSSAS AU BOEUF

 

Pour environ 15 samoussas

  • 250 gr de boeuf  hachée
  • 1 c. à  café de cumin en poudre
  • 1 c. à café de curry en poudre
  • 1 c. à café de
  • 1 c. à café de
  • 1/2 (gros) oignon
  • 150 gr de pommes de terre
  • 1 gousse d’ail

Commencer par faire cuire les pommes de terres préalablement épluchées à l’eau.

En parallèle, écraser la viande et y ajouter les épices.

Eplucher l’oignon, l’émincer. Préparer également la gousse d’ail. Déposer l’oignon et l’ail dans une poêle et les faire blanchir quelques minutes, avec une c. à soupe d’huile d’olives.

Mettre ensuite cet oignon et cet ail dans la viande.

Quand les pommes de terre sont cuite, les insérer également à la préparation et, à l’aide d’une fourchette, écraser les pommes de terre et homogénéiser la préparation.

Ensuite, préparer les samoussas : couper les feuilles de brick en deux. Puis, plier chaque moitié en deux, dans le sens de la longueur. Déposer de la viande dans un angle puis rabattre la feuille en forme de triangle (normalement, l’explication, meilleure que la mienne, sera donnée sur les paquets de feuilles de brick !)

Préchauffer le four à 180 degrés. Badigeonner les samoussas d’huile d’olives puis enfourner pour environ 20 minutes. Ne pas hésiter à les retourner en milieu de cuisson.

Nous, on les a mangé avec de la sauce aigre douce et du riz thaï.

 

Tartare de boeuf

Un classique de la cuisine mais que tout le monde n’aime pas… mais quand on a un chéri comme le mien qui adore ça, on en profite ! C’est en effet un plat plutôt rapide a faire (quoi que …) et qui ne nécessite aucune cuisson. J’aime bien l’accompagner de potatoes, ou comme cette fois, de petites chips maison…

Préparation : 10 minutes

tartare de boeuf
Pour 4 personnes

  • 400 gr de filet de bœuf
  • 4 jaunes d’oeufs
  • 3 c. à c. de persil
  • 1 échalote
  • 2 petits oignons blancs
  • 2 c. à c. de moutarde
  • 1 c. à c. de mayonnaise
  • 2 c. à s. de câpres
  • 2 c. à s. de sauce Worcester
  • Poivre et sel

Peler les échalotes, les oignons puis les mixer avec le persil, les câpres et mélanger avec la moutarde, la mayonnaise, la sauce Worcester, le sel et le poivre. Réserver au frais.

Hacher la viande (j’utilise le hachoir Kitchenaid mais vous pouvez aussi la hacher au couteau ou demander au boucher de le faire !).

Servir aussitôt sans oublier le jaune d’oeuf.

Le baeckeoffe

Le baeckooffe est un plat typiquement alsacien qui signifie littéralement « le four du boulanger ». Les femmes déposaient très tot dans le four du boulanger leur plat qui y restait quelques heures.

Ce plat, je le doit à Marie-Jeanne, la maman de mon Chèri, qui m’a donné toutes les petites astuces pour un plat réussi. C’est un plat que j’ai pris plaisir à faire car relativement facile et très convivial.

Le baeckeoffe

  • Temps de préparation : 30 mintes
  • Temps d’attente : 24 heures
  • Temps de cuisson : 3 heures

      Pour 6 personnes :

  • 500 gr d’épaule de porc
  • 500 gr d’épaule d’agneau
  • 500 gr d’épaule de boeuf
  • 1 poireau
  • 1 carotte
  • 3 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 1,5 gr de pommes de terre
  • 2 bouteille de (75 cl) de Riesling (vin alsacien sec)
  • Sel et poivre
  • 1 bouquet garni
  • De la graisse de canard pour le moule
  • Un peu de farine et de l’eau ou la cuisson à l’étouffé
  • 1 bouuillon cube or

24 heures avant

Couper la viande en morceaux (ou demander au boucher de le faire).

La mettre dans un plat avec les oignons, l’ail, le bouquet garni, la carotte.

Recouvrir le tout avec 1 bouteille de vin.

Couvrir et laisser mariner jusqu’au lendemain

Le lendemain

Prendre une cocotte en terre cuite, avec un couvercle (idéalement, un pla à Beckaoffe). Le graisser avec de la graisse de canard (ou du beurre si vous n’avez pas).

Eplucher les pommes de terre, les couper en rondelles et les laver. Laver et couper le poireau en rondelles.

En mettre la moitié dans le fond de la cocotte.

Ajouter ensuite les légumes de la marinade : oignons, carottes et les oignons.

Coninuer avec la viande.

Terminer par le reste des pommes de terre.Emietter sur le dessus un bouillon de cube or.

Penser à saler et poivrer au fur et à mesure.

Couvruir avec le vin blanc qui a servi à la marinade et ouvrir une autre bouteille pour couvrir entièrement le plat.

Graisser ensuite le bord du plat et du couvercle. Fermer.

Préchauffer le four à 240 degrés. Enfourner ensuite le plat pendant 1 heure avant de baisser le four à 180 degrès. Au bout de 30 minutes, baisser de nouveau à 150 degrés. Enfourner en tout 2h30 ou 3h00.