Verrine Mousses au chocolat & à la crème de marrons – Gavottes

Je vous propose aujourd’hui un dessert très gourmand réalisé pendant ces fêtes de fin d’année. J’ai ainsi pu expérimenter la mousse de crème de marrons, absolument succulente. Mon fils, grand fan de la mousse au chocolat, a préféré la mousse à la crème de marrons, pour vous dire !!

C’est un dessert que je recommande vivement à tous les gourmands, à tous ceux qui veulent épater leurs invités avec un beau dessert et à ceux qui veulent se faire plaisir !

  • Préparation : 30 minutes
  • Montage : 20 minutes

Pour 8 verrines environ

Pour la mousse au chocolat (prévoir 15 minutes de préparation) :

  • 150 gr de chocolat noir en morceaux
  • 30 gr de beurre
  • 2 œufs
  • 2 c. à soupe d’arôme vanille
  • 150 ml de crème fraiche liquide (la 20 % de MG est très bien)

Pour la mousse de crème de marrons (sur Papilles et Pupilles) (Prévoir 10 minutes de préparation) :

  • 1 feuille de gélatine
  • 300 gr crème de marrons (à doser en fonction du gout souhaité)
  • 20 cl de crème fraiche liquide très froide

Pour le montage :

  • Des verrines
  • Des gavottes au chocolat (en compter 3 par verrine)
  • Un siphon
  • 20 cl de crème liquide

* * * * * *

Pour la mousse au chocolat :

Mettre le chocolat en morceau et et beurre au micro-onde pour les faire fondre. Bien mélanger.

Ajouter les 2 jaunes d’œufs, la vanille et laisser refroidir.

Battre la crème fraiche au batteur (dans un bol passé préalablement au congélateur pour que la crème fouettée prenne bien) afin d’obtenir une crème fouettée. Mettre cette préparation dans le chocolat.

Battre les blancs d’œufs en neige bien ferme (avec une pincée de sel). Incorporer au chocolat.

Mettre la mousse dans des verrines ou dans le plat de service. Laisser au frigo au moins 2 heures (si vous arrivez à tenir).

Pour la mousse de crème de marrons

Mettre la feuille de gélatine dans un bol d’eau froide pendant 5 minutes pour la ramollir.

Verser la crème de marrons dans une casserole et la faire chauffe légèrement.

Essorer la feuille de gélatine et l’insérer dans la crème de marrons. Mélanger pour bien l’incorporer.

Verser cette préparation dans un récipient.

Avec une crème bien froide et un bol bien froid également, monter la crème en chantilly : la battre quelques minutes jusqu’à ce qu’elle monte.

Incorporer la chantilly à la crème de marrons.

MONTAGE :

Dans un siphon, verser la crème fraiche. Mettre le gaz, mélanger et tenir au frais.

Au fond de la verrine, écraser légèrement une gavotte.

Mettre dans un sac congélation (ma petite technique) la mousse au chocolat. Percer le sac dans un coin en bas et verser la mousse dans chaque verrine.

Écraser de nouveau une gavotte.

Mettre dans un sac congélation la mousse à la crème de marrons. Percer le sac dans un coin en bas et verser la mousse dans chaque verrine.

Réserver au frais quelques heures.

Au moment de servir :

Finir par la crème fouettée du siphon et éventuellement une gavotte.

Servir aussitôt !

 

 

 

Publicités

Bûche au chocolat, noix et amandes

Les enfants tenaient à faire un gâteau pour le goûter de ce samedi et, à à peine 15 jours de Noël, je ne pouvais que leur suggérer une bûche !

Ainsi, nous avons réalisé, avec ce que nous avions dans les placards, à savoir des amandes et des noisettes qui apportent le côté craquant, une délicieuse bûche au bon gout de chocolat.

Honnêtement, je conseille cette bûche car c’est extrêmement facile à réaliser, bon et relativement léger.

  • Préparation : 15 minutes
  • Cuisson : 12 minutes
  • 150 gr de chocolat noir à dessert
  • 15 cl de crème liquide
  • 30 gr de beurre mou
  • 2 œufs
  • 120 gr de sucre
  • 90 gr de farine
  • 1 zeste de citron
  • Quelques noisettes et quelques amandes

Préparer le gâteau roulé

Préchauffer le four à 170 degrés.

Séparer les blancs des jaunes : battre les blancs en neige et, quand ils commencent à durcir, y ajouter le sucre et continuer de battre encore 1 minutes.

Ensuite, ajouter à cette préparation, délicatement les jaunes d’œuf puis la farine et le zeste de citron.

Disposer cette pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou d’une plaque en silicone.

Préparer un torchon humide recouvert d’une fine couche de sucre cristallisé.

Cuire pour 12/15 minutes.

Dès la sortie du four, disposer le gâteau sur le torchon et retirer délicatement le papier sulfurisé.

Enrouler le gâteau dans le torchon et réserver.

Préparer la ganache

Faire bouillir à la casserole la crème et y ajouter le chocolat. Éteindre le feu et faire fondre totalement ce chocolat. Ajouter le beurre. Mélanger et quand le tout et fondu, réserver jusqu’à semi refroidissement.

Disposer les noix et les amandes dans une poêle et les colorer légèrement quelques minutes.

Préparer le montage

Rouvrir le gâteau, le disposer sur une planche é découper et y étaler le chocolat fondu. Pas trop car sinon, le chocolat déborde. Ajouter une couche de noix et amandes.

Rouler le gâteau et recouvrir, à votre guise, de chocolat, amandes et noix pour le décor.

Bonne dégustation !

 

 

Whoopies au chocolat & coeur crémeux au mascarpone

Alors que je feuilletais le magazine « VIVRE A TABLE » – hors série n° 3 – best of Petits gâteaux de Noël, je suis tombais sur une recette que j’avais réalisé il y a de cela plus de deux ans et qui avait, à l’époque, beaucoup plu à mon fils, alors âgé d’à peine 3 ans : LES WHOOPIES !

Mais les whoopies, c’est quoi ? tout droit venu des Etats Unis, et descendants du cupcake, le whoopie est un subtile mélange entre le cupcake et le macaron.

C’est donc pour revenir à ces bons souvenirs que je me suis mise aux fourneaux aujourd’hui afin de réaliser un bon petit gouter à mes enfants.

Je m’en suis léché les babines en réalisant la recette : la crème au mascarpone est délicieuse et, avec le moelleux du gâteau au chocolat, c’est une tuerie !

J’ai comparé les deux recettes : celle réalisée précédemment et celle du VIVRE A TABLE. Elles sont sensiblement différentes et ai donc fait un mixte des deux pour arriver à mes fins et vous livre donc ma recette :

  • Préparation : 20 minutes
  • Cuisson : 10 minutes

Pour environs 25 whoopies

Pour la ganache :

  • 200 gr de mascarpone
  • 100 gr de crème épaisse
  • 50 gr de sucre
  • 1 paquet de sucre vanillé

Pour les gâteaux :

  • 250 gr de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 190 gr de chocolat à gâteau
  • 115 gr de beurre
  • 1 gros œuf
  • 180 gr de sucre
  • 250 gr de yaourt nature (j’ai utilisé 4 petits suisses)

Préparer la ganache :

Mettre le bol du robot au congélateur 15 minutes environ (facultatif : cela permet que la crème monte mieux).
Dans ce bol, mélanger la crème et le mascarpone et battre à pleine vitesse. Quand le mélange devient bien crémeux, ajouter le sucre et le sucre vanillé.
Conserver au frais.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Pour les gâteaux :

Faire fondre au micro onde le beurre et le chocolat puis l’ajouter au mélange sucre et œuf préalablement battus ensemble.

Ajouter les yaourts.

Enfin, ajouter la farine et la levure.

Faire des petits tas (comme pour les macarons) sur une plaque en silicone.

Et cuire 10 à 12 minutes environ (les gâteaux doivent rester moelleux).

Une fois refroidis, ajouter entre deux gâteaux la ganache puis réserver au frais jusqu’à dégustation.

LES MANALAS OU MANNELES

Je ne pouvais pas, pour ce week-end de la Saint-Nicolas, ne pas faire ces petites brioches en forme de bonhommes appelés MANALAS ou MANNELES (suivants les régions).

En effet, ces viennoiseries sont une spécialité alsacienne traditionnellement faites pour la Saint-Nicolas.

Mes enfants, ayant des origines alsaciennes de leur grand-mère, se doivent de connaitre ces traditions et quelle meilleure raison pour réaliser ces manalas que de vouloir perpétuer la tradition ? Ah, si, la raison la meilleure qui soit est que c’est absolument délicieux ! C’est l’occasion de passer un moment convivial au gouter, autour d’un bon chocolat chaud, ou pour le petit déjeuner.

Je réalise chaque année ces manalas mais cette recette, trouvée dans le ELLE A TABLE (novembre / décembre 2015) sont de loin les meilleurs jamais goutées ! Le secret pour une bonne brioche : de la patience en respectant les temps de pétrissage et de lève mais aussi, utiliser de la levure fraiche de boulanger.

Bon week-end de Saint Nicolas !

  • Préparation : 25 minutes
  • Repos : 3 heures
  • Cuisson : 10 minutes

Quantité pour 10 manalas

  • 250 gr de farine
  • 30 gr de sucre en poudre
  • 15 gr de levure fraiche de boulanger
  • 3 œufs
  • 5 gr de sel
  • 150 gr de beurre mou
  • Quelques pépites de chocolat ou de raisins secs

Pour la dorure :

  • 1 œuf
  • 1 c. à café de sucre
  • 1 c. à café de lait

Dans le bol du robot, mélanger à vitesse moyenne ( avec l’accessoire feuille), la farine, le sucre, la levure émiettée et le sel.

Ajouter les œufs et mélanger deux minutes.

Ajouter le beurre mou et laisser tourner 20 minutes à vitesse rapide jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords.

Quand la pâte est bien homogène et se décolle des parois, la couvrir d’un torchon et la laisser reposer à température ambiante pendant 1h.

Placer ensuite 2 heures au réfrigérateur.

Au bout de ce temps, confectionner les petits bonshommes ! faire des boules de 80 gr chacune sur un plan de travail fariné.

Allonger ensuite ces boules pour obtenir des boudin de 15 cm environ. Prendre soin de conserver une belle forme ronde pour la tête à l’une des extrémités. Faire trois entailles : une pour les jambes et deux pour les bras, en écartant un peu.

Disposer des raisons secs ou des pépites de chocolat pour les yeux et la bouche.

Laisser reposer à nouveau 45 minutes.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Préparer la dorure en mélangeant le lait, l’œuf et le sucre puis l’étaler sur les petits bonshommes avec  pinceau.

Enfourner pour 10/12 minutes.

Laisser refroidir ou tiédir avant de déguster.

C’est pas tout mais… on mange quoi pour le réveillon ?

J’adore le mois de décembre : entre décoration de la maison et du sapin, achat des cadeaux de noël pour faire plaisirs à nos proches, ouverture du calendrier de l’avent et DIY de boules ou autres décorations diverses avec les enfants… on ne sait plus où donner de la tête 🙂

C’est aussi le mois, oú, en achetant notre petit magasine de cuisine, on découvre plein de recettes touts plus alléchantes les unes que les autres, avec des produits d’exception, ou non, mais en tout cas qu’on ne fait pas tous les jours. J’adore !

Enfin, pour ceux et celles qui organisent le réveillon, il faut penser au MENU !

En soit, ce n’est pas très compliqué car la  blogosphère, les magasines de cuisine (et j’en passent) débordent d’idées en tout genre.

Le plus difficile est, à mon sens, faire en sorte de faire un menu ÉQUILIBRÉ, BON mais pas trop bourratif. Parfait quoi ! Il faut donc jongler avec une entrée légère par exemple, et un plat qui le sera moins… et penser à l’état des invités au moment du dessert … j’entends par là que souvent, après un long apéro, une entrée et un plat, le dessert est souvent de trop. Il faut donc prévoir quelque chose de digeste et facile à manger.

Il faut aussi penser que l’on ne peut pas TOUT faire le jour du réveillon et que le mot d’ordre est donc l’ANTICIPATION ! Le fois gras, le saumon gravlax, que je vous suggère en entrée, ont l’avantage de se faire en avance, voire très en avance (3 jours).

Bref, bref bref… on est déborbé(e)s en ce moins de décembre hein 😉 plein de choses à penser pour se changer les idées, pour sortir de cette morosité ambiante…

Pour ce donner du courage, on se fait un petit vin chaud, des manalas et des truffes au chocolat ? 😉

Voici mes suggestions et propositions d’entrées, plats et desserts que j’ai déjà pu tester et approuver, qui seront parfaits pour l’organisation de votre réveillon !

Aller, bonne cuisine à tous et bon mois de décembre !

POUR L’ENTRÉE

  • Fois gras : un grand classique mais dont on ne se lasse pas ! Il a l’avantage d’être prêt en avance et c’est autant de temps de gagner pour le jour J.

foie gras

  • Saumon gravlax : même avantage que le fois gras, il est prêt en avance. C’est une entrée fraîche et légère.

POUR LE PLAT

IMG_6686

Et pour accompagner:

  • la fondue de poireaux : le poireaux accompagnera beaucoup de viandes. C’est léger et fin en bouche quand c’est bien préparé.
  • Une purée : de pomme de terre ou bien mieux encore la purée de céleri !
  • Un risotto : le mien est fait au Cooking Chef et c’est tellement pratique…

POUR LE DESSERT

IMG_6243

Bûche au Nutella

Clémentine Givrée

Pastilla au poulet & à la pistache

En feuilletant le dernier numéro du magazine 750 grammes, que j’affectionne particulièrement pour ses recettes simples et ses très bonnes idées, je me suis arrêtée sur cette recette de pastilla qui m’a mis l’eau à la bouche.

C’est donc tout naturellement que j’ai réalisé cette recette à la maison, pour toute la petite famille. C’est excellent, goûteux, avec une bonne odeur d’épices et un mélange sucré / salé que nous affectionnons particulièrement.

J’ai légèrement modifié la recette et n’hésitez pas à en faire de même en fonction de vos goûts : quantité de pistache, d’épices…

C’est un peu long à faire, et j’avoue qu’avec les enfants à la maison, ce n’est pas l’idéal mais le résultat en vaut la peine.

A faire et à refaire !

  • Temps de préparation :40 minutes
  • Cuisson : 40 minutes
  • 4 blancs de poulet
  • 1 gros oignon
  • 1 échalote
  • 1 c. à café de mélange 4 épices (dans la recette originale, c’est du curcuma et de la cannelle)
  • 100 gr de beurre
  • 3 c. à soupe de miel liquide
  • Coriandre
  • 60 gr de pistaches non salées décortiquées
  • 10 feuilles de brick (J’en avais 8 et ça suffit)
  • 1 c. à soupe d’huile
  • Sel et poivre

Couper le poulet en petits cubes

Torréfier les pistaches dans une poêle, les laisser refroidir et les écraser grossièrement.

Faire chauffer l’huile dans une sauteuse et y faire revenir le poulet pour le faire dorer. Saler et poivrer. Enlever de la poêle. Réserver.

Mettre dans cette même sauteuse l’oignon et l’échalote finement émincés pendant 5 minutes.

Remettre le poulet puis 10 cl d’eau, les épices, le miel, la coriandre et les pistaches (vous pouvez garder quelques pistaches pour mettre au dessus, en décor.

Laisser refroidir.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Faire fondre le reste du beurre et, au pinceau, enduisez le fond d’un moule à manqué. Le tapisser de 5 feuilles de brick (ou 4), en étalant entre chaque couche du beurre sur chaque feuille.

Répartir le poulet puis renouveler l’opération avec le reste des feuilles de brick, en beurrant, comme précédemment chaque couche.

Enfourner pour 25 minutes.

Servir aussitôt !

 

 

Filet mignon de porc en croûte & champignons

Parmi maintenant les nombreuses recette que je propose sur Anne O Fourneaux, les recettes de filet mignon, soit le filet mignon à la crème et le filet mignon caramélisé, font parties des plus plébiscitées.

C’est pour cette raison, mais aussi parce que c’est bon et facile à préparer pour toute la famille, que je vous suggère aujourd’hui une nouvelle recette de filet mignon en croûte et champignons. Nous nous sommes régalés ce midi avec ce repas, accompagné de risotto (au cooking chef).

En remplaçant les champignons de Paris par des cèpes ou girolles, par exemple, ce plat ferait un parfait repas de fêtes !

  • Préparation : 20 minutes
  • Cuisson : 25 minutes
  • 1 grosse poignet de champignons de Paris émincés surgelés ou frais.
  • 3 c. à soupe de vin blanc sec
  • Un verre de crème fraîche liquide
  • 1/2 citron
  • 1 petit paquet d’allumettes de lardons natures
  • Un peu de persil haché
  • 1 filet mignon de porc
  • 1 pâte feuilleté
  • 1 jaune d’œuf

Commencer par, dans une sauteuse, mettre les champignons pour les décongeler. Égoutter l’eau une fois les champignons décongelés.

Ajouter les lardons.  Faire revenir le tout.

Quand les lardons sont colorés, ajouter le vin blanc et laisser réduire au maximum, environ 10 minutes.

Ajouter ensuite la crème, le jus de citron pressé et le persil haché.

Laisser réduire 5 minutes.

Ensuite, écouter les lardons / champignons et conserver le jus. Le réserver.

Dans la même sauteuse, faire revenir 1 minute de chaque côté le filet mignon, le saler et le poivrer.

Déposer le filet mignon sur la pâte feuilletée étalée. Déposer par dessus les champignons et lardons bien égouttés.

S’il vous reste des champignons et lardons, les conserver pour le service.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Refermer la pâte et penser à faire une cheminée sur le dessus.

Dorer le dessus avec un jaune d’œuf

Enfourner pour 25 minutes.

Réchauffer la sauce et les champignons restants avant de servir.

C’est prêt ! bon appétit !

Petit panier feuilleté pommes & chocolat OU que faire avec un reste de pâte feuilletée ?

Pour le déjeuner, j’ai préparé une tarte aux poireaux et il me restait un peu de pâte feuilletée. Je n’allais quand même pas gaspiller cette petite boule de pâte restante !

Donc, en un tour de main, et avec ce que j’avais sous la main, je nous ai préparé pour le dessert ces petits feuilletés pommes et chocolat. Les pommes auraient parfaitement pu être remplacées par de la poire ou toute autre fruit.

Parfait pour le dessert ou pour le goûter des enfants !

  • Préparation : 5 minutes
  • Cuisson 25 minutes environ

Pour un petit panier :

  • 1 petite boule de pâte feuilletée
  • 1 c. à soupe de pépites de chocolat
  • 1 pomme
  • 1 noisette de beurre
  • 1 c. à soupe de sucre cristallisé

Enfourner le four à 180 degrés.

Étaler la pâte feuilletée.

La déposer dans un ramequin.

Peler la pomme et l’épépiner.

La couper en petits cubes.

Déposer ces cubes dans la pâte feuilletée, avec les pépites.

Y parsemer le sucre et la noisette de beurre coupée en petits morceaux et mélanger légèrement.

Enfourner pour 25 minutes environ

Laisser tiédir avant de démouler et de servir.

Ma tarte aux poireaux

C’est donc une trilogie de recettes à base de poireaux que je vous aurais présentée ces derniers jours. En effet, après la fondue de poireaux et les poireaux vinaigrette, je vous propose aujourd’hui une recette de tarte au poireaux.

Bénéficiant chaque quinzaine les légumes de l’AMAP, nous n’échappons pas en ce moment à ce légume somme toute riche en vitamines, fibres et minéraux…

Cette recette de tarte sera parfaite en plat unique, servie le soir, ou en accompagnement d’une viande rouge (par exemple), pour le déjeuner, comme je l’ai fait moi-même.

Nous avons réellement appréciés cette tarte à midi, pour son fondant et sa finesse en bouche. C’est donc sans hésiter que je la referai à la première occasion.

  • Préparation : 15 minutes
  • Cuisson : 45 minutes (15 minutes de cuisson à l’eau puis 30 minutes pour la tarte)

Pour une petite tarte :

  • 1 pâte feuilletée
  • 4 à 5 blancs de poireaux
  • Sel et poivre
  • 140 gr de crème liquide ou semi-épaisse
  • 1 œuf
  • 75 gr d’allumettes de lardons natures
  • 1 poignet de gruyère râpé
  • 2 c. à soupe de vin blanc sec

Mettre à bouillir une casserole d’eau salée.

Pendant ce temps, couper les poireaux en deux dans le sens de la longueur puis en fines lamelles. Les laver et les insérer dans l’eau bouillante.

Laisser cuire 15 minutes puis égoutter.

Dans une sauteuse, faire revenir les allumettes de lardons natures quelques minutes en remuant régulièrement. Y ajouter les poireaux égouttés et le vin blanc.

Préchauffer le four à 180 degrés.

Laisser réduire le vin blanc environ 5 minutes puis quand le vin est totalement absorbé, retirer du feu.

Mélanger ensemble la crème, l’œuf, le fromage, le sel et le poivre et insérer cette préparation dans les poireaux.

Étaler le fond de tarte dans le moule à tarte. La piquer avec une fourchette.

Y déposer la préparation de poireaux. Parsemer nu peu de fromage pardessus et enfourner pour 30 minutes.

C’est prêt !

Les poireaux vinaigrette

Toujours pour répondre à la même question que plus tôt dans la semaine, à savoir : « que faire avec mes poireaux ? », (cf ma recette de fondue de poireaux), j’ai préparé pour ce midi des poireaux vinaigrette, et ce pour faire plaisir à mon chéri qui aime ça. La question est : pourquoi je n’en ai pas fait avant ? c’est très simple à réaliser, bon et sain !

Merci au blog Papilles et Pupilles pour cette recette.

Préparation et cuisson : 30 minutes

Pour 2 personnes

  • 4 blancs de poireaux
  • 1 grosse cuillère à soupe de jus de citron vert
  • 1 cuillère à soupe d’huile de noix
  • 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol
  • 1 petit morceau de gingembre râpé
  • 2 ou 3 noix pour la décoration et le côté croquant

Faire bouillir une petite casserole d’eau.

Ne garder que les blancs de poireaux, les couper en deux dans le sens de la longueur, puis les laver.

Les ficeler pour qu’ils tiennent à la cuisson et les disposer dans l’eau bouillante pendant 25 minutes.

Pendant ce temps, préparer l’assaisonnement en mélangeant les huiles, le citron et le gingembre.

Égoutter les poireaux et les laisser refroidir.

Les présenter dans une assiette, les napper de sauce et disposer quelques morceaux de noix par dessus.

C’est prêt !